A quoi sert une cercleuse ?

La cercleuse est formée d’un sertisseur et d’un tendeur. Son rôle consiste à tendre les feuillards, avant de les couper. Elle est aussi efficace pour les sertir, et ce, à l’aide d’une chape de sertissage. Il est proposé sous deux modèles bien distincts, notamment les cercleuses manuelles, celles automatiques et les modèles pneumatiques.

Les cercleuses pneumatiques

Une cercleuse est dite pneumatique, si elle dispose d’un système de raccordement d’air comprimé. Cet élément se trouve idéalement sur la partie postérieure de l’équipement ou sur le haut. Ainsi, elle facilite le cerclage en suspension. Elle agit avec l’air comprimé pour tendre, puis fixer le feuillard au niveau de la charge. Pour cela, elle peut libérer une pression allant jusqu’à 6 bars pour une tension allant de 3 000 à 8 500 N. Il est à noter que ce type de cercleuse est destiné exclusivement au découpage et au cerclage des feuillards en métal. Trouvez ici le modèle qui vous convient le mieux, quel que soit votre projet.

Les cercleuses manuelles

Ces engins sont proposés sous différents types dont chacun dispose de ses domaines d’usage les plus adaptés et du feuillard compatible. Il ne faut pas non plus négliger la cadence ainsi que les préférences particulières de l’utilisateur. Une cercleuse manuelle est généralement dite portative. Avec cet outil, l’opérateur prend en charge le cerclage du colis et de la palette. En ce qui concerne son mode de fonctionnement, il commence par tendre le feuillard, avant de procéder à la découpe. Il existe des modèles mécaniques et électriques. Ces derniers facilitent le soudage de deux bords de feuillards. Le but étant d’assurer leur bonne tension. Les types mécaniques, quant à eux, requièrent des chapes ou des boucles de feuillard, pour bien fonctionner.

Les machines à cercler automatiques et semi-automatiques

Un modèle automatique à votre disposition, vous pouvez cercler rapidement et facilement des colis et/ou palettes, sans fournir tant d’efforts. Il fonctionne, comme son nom l’indique, sur prise-secteur. Côté présentation, il imite une table d’emballage avec une arche. Cette dernière sert à envelopper le colis/palette, ce qui facilite la pose du feuillard. Une machine à cercler semi-automatique, quant à elle, s’utilise de la même manière qu’un modèle automatique. Toutefois, elle ne comporte aucune arche. L’utilisateur est donc obligé de tirer le feuillard et d’y poser le colis. De ce fait, la machine n’aura qu’à le tendre, puis à appliquer en toute efficacité. Notez que les feuillards en question peuvent être métalliques, à base de plastique ou de textile.

Le packaging, un enjeu environnemental
Louer un garde-meuble à Angers